Le massage canin

Badge-partenaire-reseau-vox-animae.jpg

 

Le massage existe depuis la nuit des temps, il a laissé des traces dans toutes les grandes civilisations, qu'elles soient égyptienne, grecque, romaine, indienne, etc. Il fait également partie intégrante des pratiques de la médecine traditionnelle chinoise aux côtés de l'acupuncture, de la phytothérapie, de la diététique et des exercices physiques tel le Tai-Chi-Chuan ou le Qi-Gong.

Encore méconnu en France, le massage canin est une pratique qui commence à se faire connaître outre Manche et outre Atlantique et dans les milieux des sports canins.

Le massage consiste en un ensemble de touchers précis et mesurés, exercés sur les tissus mous du corps : peau, muscles, tendons, ligaments. 

Différentes techniques de toucher sont employées en fonction des besoins propres du chien : effleurage, lissage, lissage circulaire, pétrissage, palper-rouler, pression, compression, vibration, tapotement, etc.

Le massage peut être calmant ou stimulant, le praticien adapte la pression et la vitesse à chaque cas.

Lors de l'échange qui se créé entre le chien et le praticien, ce dernier perçoit différentes sensations sur l'état physiologique du corps, des informations quant à la température, la texture, la sensibilité et les tensions du chien. Pour exemple, une zone froide ne s'aborde pas de la même façon qu'une zone chaude, chacune ayant une signification différente.

​Les animaux sont souvent surpris lors des premiers instants, voire des premières séances, car ce sont des touchers qui leurs sont inconnus. C'est pourquoi, le premier massage est souvent plus court que les suivants, même si la séance dure parfois plus longtemps, et ce pour  permettre au chien de s'habituer en douceur.

Un massage se fait toujours dans le respect et la bienveillance, aussi le consentement du chien est indispensable au bon déroulement de la séance. Le praticien sera particulièrement attentif aux signaux émis et lui laissera la totale liberté de se déplacer et/ou de partir s'il le souhaite, et de mettre ainsi fin à la séance. 

Il est impératif de respecter le choix du chien et éventuellement son refus, même si vous pensez que c'est bon pour lui.

Pour en comprendre les bienfaits, le mieux est d'assister à une séance pour constater les effets directement sur votre chien. 

 Le massage à but non thérapeutique peut venir en complément des soins vétérinaires

MASSAGE LLARA
312a
22853388_1472802956128628_70065944461255
MASSAGE LUSIA
06255

 

BIENFAITS du MASSAGE

Voici un résumé non exhaustif des principaux bienfaits du massage canin :

 

  • il agit sur la peau, les muscles, les tendons,

  • il équilibre le physique et le mental,

  • il aide à la relaxation, participe à se sentir bien dans son corps,

  • il apaise et calme le chien nerveux, réduit le stress du chien anxieux, 

  • il calme les chiens réactifs et/ou agressifs, il adoucit les caractères extrêmes,

  • il stimule le chien apathique et/ou en manque d'activité,

  • il soulage les douleurs articulaires, contractures musculaires, raideurs et crampes,

  • il accompagne la convalescence, participe au rétablissement après une chirurgie et aide à la récupération,

  • il vient en accompagnement des soins palliatifs.


Il a une influence régénératrice sur les chiens de tous âges : 

  • il aide le jeune chien à se détendre et à accepter d'être manipulé, 

  • il développe la conscience du corps, ce qui n'est pas évident pour le chien,  

  • il aide le chien fatigué et/ou vieillissant à récupérer, à bouger davantage,

  • il accompagne le vieux chien qui souffre de troubles dégénératifs,

  • il accompagne en douceur le chien en fin de vie,

  • il aide à la récupération des chiens de travail,

  • il accompagne et aide à la récupération du chien sportif.

CONTRE-INDICATIONS aux MASSAGES
 

Ne jamais faire masser votre chien dans les cas suivants  :

 

  • température supérieure à 39.5°

  • état de choc

  • traumatisme physique

  • colites, diarrhées

  • crise d'arthrite aiguë

  • phlébite

  • femelle en gestation

  • chiot de moins de huit mois

  • hernie

  • malade nerveuse grave (ex: maladie de Carré)

  • tumeur maligne, kyste ou excroissance non identifiés

  • infection virale

  • atteinte dermatologique importante 

  • plaie ouverte ou en voie de cicatrisation *

  • déchirure musculaire, entorse, hématome *

  • calcifications autour des articulations *

 * Pour les trois derniers cas, on peut cependant masser les autres parties du corps que celles atteintes.

EN SAVOIR PLUS ?

 

Différents articles sur le blog "Bien être et épanouissement canin" : https://www.bienetreetepanouissementcanin.com/